Vaucluse en tendance(s) : retour sur la table-ronde animée par VPA

Quelles sont les opportunités d’attractivité pour les territoires vauclusiens ? Une trentaine de participants (pôles de compétitivité, entreprises, collectivités, offices de tourisme…) a suivi cette table-ronde animée par VPA le 9 février.

Inscrite dans le cadre de la démarche départementale « Le Vaucluse en tendance(s) », cette visio-conférence a été l’occasion pour l’Agence, avec les interventions de Cathy Fermanian, Directrice générale de VPA et Julie Litas, Manager du pôle Invest, de rappeler les atouts forts du Vaucluse, et sa capacité à répondre aux enjeux grâce à ses écosystèmes phares liés au développement durable : l’agri-agroalimentaire et la naturalité, le développement économique smart respectueux de l’environnement et le slowtourisme.

Un à un, ces 3 écosystèmes ont fait l’objet d’une présentation thématique, étayée par les interventions d’acteurs majeurs du territoire ainsi qu’à un temps de questions/réponses.

Gilles Fayard, Directeur du pôle de compétitivité Innov’Alliance et Alexis Comar, CEO de l’entreprise avignonnaise Hi-Phen née à l’INRAE d’Avignon ont ainsi souligné l’importance des instituts de recherche, véritables usines à idées et viviers de compétences.

Michaël Denis du pôle de compétitivité Cap énergies, a témoigné des opportunités de projets économiques accompagnant la transition énergétique réglementaire des collectivités.

En échos, Julien de Michèle de la Cove, dévoilait le projet d’expérimentation smart ZAE du nouvel espace économique Piol alliant transitions écologique et énergétique.

Enfin, l’attractivité en Vaucluse étant aussi et surtout lié au tourisme, VPA est revenu sur la tendance prégnante du slowtourisme. Fragilisée par la crise, la filière prépare sa transition vers cette pratique plus douce, propre, durable et répondant aux aspirations des clientèles en recherche de ressourcement et d’authenticité. Accompagné par VPA, Michel Navarro, créateur et fondateur du Nesk à Sault l’a bien compris, en croisant aujourd’hui les formats d’hébergement et les pratiques de pleine nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *